Expériences de la santé communautaire en Guinée

En Guinée, le développement de la santé communautaire commence par le centre de santé, le poste de santé et se poursuit dans les communautés et familles à travers les agents de santé communautaire et relais communautaires. Au niveau du centre de santé et poste de santé, l’offre concerne les services préventifs, curatifs et promotionnels ainsi que le suivi des activités à base communautaires, la médecine traditionnelle et l’approvisionnement en médicaments et autres intrants.

Au niveau communautaire, les Comités de santé et d’hygiène des communes, appuyés par le personnel de santé et les autorités des collectivités locales et les PTF, veillent à l’implication effective de la communauté à toutes les étapes du processus de planification, de la mise en œuvre des activités communautaires et du suivi de l’exécution des programmes de santé au niveau communautaire.  Les agents de santé communautaires mènent les activités promotionnelles, préventives et de soins selon le paquet intégré. Ils assurent également les rôles de relais et de référence au niveau des CS/PS immédiatement supérieurs. En 2017, les DPS ont dénombré 16567 agents communautaires et agents de santé communautaires

Dans le cadre de la mise en œuvre de la santé communautaire, plusieurs acteurs interviennent dans les régions et les districts du pays Ces initiatives portent entre autres sur :

(a) la faisabilité de l’utilisation des Agents techniques de santé (ATS) pour l’offre des services à base communautaire,

(b) l’amélioration de la gouvernance des institutions locales de santé,

(c) le développement d’un système de financement basé sur les résultats (FBR),

(d) la mise à place d’un logiciel de gestion des produits et intrants de santé, (e) le renforcement du système de santé (RSS) au niveau communautaire

(f) le développement de l’approche multisectorielle et pluridisciplinaire dans la mise en œuvre des interventions communautaires à travers les communes de convergence,

(g) la mise en œuvre de la surveillance à base communautaire (SBC),

(h) le renforcement/Engagement communautaire pour la santé (Article 29 Code de collectivités locales),

(i) le développement de la Plateforme (One Health) portant sur Santé-Environnement –Élevage, (j) la mise en œuvre de la stratégie mobile-health en santé,

(k) le renforcement de la gestion des ressources humaines pour la santé (logiciel IRHIS),

(l) le renforcement du SNIS à travers DHIS2 et

(m) la mise en place du pipeline rural.

Leadership, coordination et partenariat dans la santé communautaire

Le dispositif actuel du Ministère fait que le rôle central de la planification stratégique pour la santé communautaire repose sur la Direction Nationale de la Santé Communautaire et de la Médecine Traditionnelle.

Tableau 2 : Coordination des initiatives actuelles en santé communautaire

 

Niveau Organe Responsables Principaux rôles
Central Direction nationale de santé communautaire et médecine traditionnelle Directeur National Coordination/harmonisation
Régulation/normes
Plaidoyer/Mobilisation des ressources
Supervision, suivi évaluation
L’organisation des instances
Régional Comité Régional de coordination du secteur de la santé (CRCSS) Gouverneur

 

Dialogue social
Veille sur la multisectorialité
Supervision, suivi évaluation
Préfectoral Comité Préfectoral de coordination du secteur de la santé (CPCSS) Préfet/Maire (valable pour Conakry) Coordination
Mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières
Commune Comité communal de coordination du secteur de la santé (CCCSS) Maire

 

Désignation d’un point focal
Suivi de la mise en œuvre
Supervision des interventions

 

Rôles et responsabilités des principaux acteurs

Au niveau national, la santé communautaire est placée sous l’égide de la Direction Nationale de la Santé Communautaire et de la Médecine Traditionnelle (DNSCMT). A différents niveaux, des acteurs clés joueront des rôles importants dans la mise en œuvre de la santé communautaire.

Acteurs Rôles/ responsabilités
MATD, MS, Finances, Budget, Agriculture, METFP, Ministère de la Communication, Action sociale, Mines et MFPREMA ·      Mobiliser les ressources matérielles et financières pour la mise en œuvre de la politique ;

·      Assurer le suivi/évaluation des activités de la santé communautaire;

·      Veiller aux transferts de ressources vers les collectivités locales à travers l’ANAFIC

·      Assurer le contrôle de légalité dans l’exercice de la maîtrise d’ouvrage par les collectivités locales

·      Assurer le contrôle de l’utilisation des ressources

MFPREMA, MATD, MS ·      Veiller au respect des normes et procédures de gestion de la carrière des agents de la fonction publique locale

·      Assurer la mise en place de la fonction publique locale;

Élevage/Environnement, Santé ·      Appuyer pour la mise en œuvre de la surveillance épidémiologique à base communautaire selon l’approche une seule santé

·      Appuyer la promotion de l’ATPC, Hygiène du milieu, l’accès et l’utilisation de l’eau potable.

Autorités régionales ·      Veiller à l’application des textes juridiques

·      Participer à la mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières en faveur de la santé communautaire

·      Faire la promotion de la santé communautaire

·      Assurer le suivi/évaluation des activités de santé communautaires

Autorités préfectorales  ·      Vulgariser les textes juridiques

·      Encadrer le recrutement et participer à l’installation officielle des ASC et RECO

·      Mobiliser les communautés autour de la santé

·      Appuyer les communautés dans l’élaboration des PDL et PAI en intégrant les aspects de santé y compris l’amélioration de la qualité des prestations

·      Faire la promotion des ASC et RECO

·      Assurer le suivi/évaluation des activités de la santé communautaire

Autorités communales ·      Mobiliser les ressources humaines, matérielles et financières autour des activités de santé communautaire en inscrivant une ligne budgétaire dans son plan (PDL et PAI)

·      Promouvoir les activités génératrices de revenus

·      Participer à l’installation officielle des COSAH, ASC et des RECO

·      Mobiliser la communauté autour de la santé

·       Procéder au recrutement des ASC et des RECO

·      Évaluer la performance des COSAH, ASC et RECO

·      Assurer le suivi des activités des ASC dans le cadre de la promotion de la santé au niveau communautaire

Comités de Santé et d’hygiène

 

·      Mobiliser les communautés autour de la santé

·      Contribuer à la mobilisation des ressources locales nécessaires à la mise en œuvre des interventions à base communautaire et à la motivation des RECO

·      Participer au choix des RECO

·      Participer aux réunions de coordination organisées par les responsables des centres et postes de santé

·      Participer au suivi/évaluation des actions de santé

·      Participer à l’élaboration des plans communaux

Comités Villageois de santé ·      Mobiliser les communautés autour de la santé

·      Mobiliser les ressources locales

·      Participer aux processus de sélection des RECO

·      Participer aux réunions de coordination organisées par les responsables des centres et postes de santé

·      Participer à l’organisation du monitorage des activités communautaires

ONG Internationales/Nationales/Locales et Associations locales ·      Mobiliser les communautés autour de la santé

·      Contribuer à la mobilisation des ressources

·      Appuyer le processus de sélection des RECO

·      Contribuer à l’organisation des missions conjointes de suivi et d’évaluation des activités de santé communautaire

·      Apporter un appui technique, matériel et financier nécessaire aux activités des ASC en collaboration avec les autorités sanitaires et administratives

·      Appuyer le rapportage des activités communautaires

·      Participer aux réunions de coordination organisées par l’ECD

·      Intégrer leur Plan de travail dans la planification de ECD

Partenaires techniques et financiers ·      Appui technique et financier

·      Participer au suivi/évaluation

·      Participer au développement du processus de la mise en œuvre

·      Participer aux réunions de coordination

Praticiens de la médecine traditionnelle ·      Contribuer à la mobilisation des communautés,

·      Faire l’IEC/CCC

·      Référer/Orienter les cas

·      Participer aux réunions de suivi des interventions au niveau de la communauté.

Leaders d’opinion (Parlementaires, chefs traditionnels, chefs religieux, responsables d’associations ou de groupements) ·      Mobiliser les communautés autour de la santé

·      Participer à la mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières

·      Participer au processus de sélection des RECO

·      Contribuer à la motivation et à la reconnaissance des ASC et RECO,

·      Participer aux réunions de suivi des interventions au niveau de la communauté.

 

Dispositif de suivi et évaluation

En effet, les ASC et les RECO effectueront des prestations relatives à la santé au sein des communautés qui vont générer des données pour permettre de calculer des indicateurs en vue d’apprécier les performances du dispositif de santé communautaire d’une part et d’autre alimenter et compléter les données nationales.

Conformément à la politique nationale, les données du SISC et SGIS seront étroitement liés pour éviter les duplications. Le RECO et l’ASC fournissent des services à des individus ou des groupes au sein d’un ménage et prend des notes à ce sujet dans ses outils (cahiers, registres, carnets, fiches, etc..).

  • À la fin de la journée, le RECO et l’ASC transfèrent chacun en ce qui le concerne les données de ses carnets/fiches/cahiers vers ses registres.
  • À la fin du mois, l’ASC compile les données des RECO sous sa responsabilité dans le RMA du RECO. Ensuite, l’ASC extrait les données de ses registres et compile avec les RMA des RECO pour élaborer son RMA qui est ensuite transmis au Centre/poste de santé.
  • La qualité́ des rapports de santé communautaire est vérifiée par le Chef du Centre/Poste de santé, puis ils sont utilisés pour décider d’actions au niveau local. Les données des RMA des ASC sont compilées avec les données de prestation au niveau du Centre/poste de santé pour en faire le RAM du Centre/poste de santé. Ce RMA comportant à la fois les données du SGIS et du SISC est envoyé au niveau de la Direction préfectorale de santé (DPS) pour validation.
  • Une fois validée, les données sont saisies dans le DHIS2 qui constitue le portail d’entrée et de stockage des données du Système national d’information sanitaire (SNIS).

Les données du dénominateur sont utilisées pour convertir les données brutes en indicateurs clés de performance. Le contrôle et l’assurance qualité des données se font au niveau du Centre/poste de santé, au niveau de la DPS lors de la validation et au niveau du BDS.

Les données intégrées dans le DHIS2 seront extraites par les utilisateurs pour les besoins de calcul des indicateurs de leurs programmes ou pour suivre les performances de la santé communautaire. Il est prévu un feedback à tous les niveaux et une utilisation des données de santé communautaire pour la prise de décisions et aussi pour les activités de supervision.

Les principaux outils standardisés sont les suivants :

 

Nom de l’outil Type Utilité Utilisateurs
Cahier journal Primaire Consigner l’ensemble des actes quotidiens posés par le RECO ou l’ASC RECO

ASC

Cahier de recensement de la population Primaire Consigner le recensement de la population RECO

 

Fiches de suivi des stocks de produits de santé Primaire Consigner les commandes, réception, utilisation des produits de santé RECO

ASC

Carnet de reçu Primaire Consigner les prestations en faveur des personnes du groupe d’âge déterminé
Registre des femmes enceintes et enfants de 0-28 jours Primaire
Registre des enfants 1-59 mois Primaire
Registre des 5 ans et plus (enfants et adultes) Primaire
Canevas de rapport mensuel RECO Secondaire Synthèse des données de prestation du RECO ASC
Canevas de rapport mensuel ASC Secondaire Synthèse des données de prestation de l’ASC ASC

 

Stratégies de renforcement de la performance de la santé communautaire

Dans les actions de mise en œuvre de la santé communautaire les stratégies suivantes contribueront au renforcement et au maintien de la performance de la santé communautaire :

  • Supervision formative régulière des ASC et RECO avec recyclage en cas de besoin
  • Mobilisation sociale et communautaire à travers un plan intégré de communication (PIC) afin de créer l’environnement à la santé communautaire et à l’utilisation des services offerts
  • Mise en place du pipeline rural à travers la fonction publique locale. De ce fait, le personnel de santé communautaire automatiquement relèvera de cette fonction publique locale relevant des collectivités territoriales, ce qui contribuera au maintien durable sur place des compétences de base indispensables à la santé communautaire
  • Mobilisation des ressources locales (autres moyens de fidélisation)
  • Le renforcement des capacités des prestataires sur la gestion des produits de santé et intrants et la gestion financière de leur budget.
  • Responsabilisation et implication des collectivités et des communautés locales
  • Évaluation de la qualité des prestations de santé communautaire
  • Implication et mobilisation des tradipraticiens de santé et autres acteurs clés de la médecine traditionnelle
  • Bilan périodique, analyse des indicateurs et production de l’information stratégique
  • Mise en œuvre de recherches opérationnelles pour améliorer la performance et la qualité de mise en œuvre
  • Voyages d’étude et échanges d’expérience afin de s’inspirer des meilleures pratiques.

Source : Plan stratégique de sante communautaire 2018-2022