Promotion-Communication santé

Promotion-Communication santé Santé communautaire–Médicine traditionnelle

Aujourd’hui, les médias constituent l’un des éléments essentiels de tout programme éducatif. Le paysage médiatique s’est considérablement élargi, avec la création de nombreux organes d’information : journaux, presse rurale, presse en ligne, téléphonie mobile, télévisions publiques et privées, radios rurales et communautaires, Centres de Lecture et d’Animations Culturelles (CLAC). Ils constituent de précieux outils de communication. Les thématiques choisies répondent aux programmes verticaux de la politique de santé. Les journalistes demeurent des partenaires incontournables pour tout programme d’éducation et d’animation, d’où la nécessité de renforcer leurs connaissances sur plusieurs thématiques spécifiques de santé.

Situation de la communication pour la sante

L’analyse situationnelle des interventions de communication sur le paludisme, la santé de la reproduction/planification familiale, la Santé Maternelle, Néonatale et Infantile (PF/SR, SMNI) menées tant au niveau national que régional, a montré que de nombreuses approches stratégiques ont été et sont actuellement développées en direction des différentes cibles concernées par les 20 comportements prioritaires ciblés par l’USAID.

Des stratégies diverses sont mises en œuvre par les structures publiques de santé, par les ONG et Réseaux multiples existants, avec l’aide des médias publics, privés et communautaires présents dans les régions.

La communication sur le paludisme, la SMNI et la PF/SR offre principalement un double visage en Guinée : une communication de proximité par les Relais Communautaires, Agents Communautaires, Agents de Santé Communautaire et animateurs d’ONG d’un côté et de l’autre, une communication média avec un tissu très dense de radios privées, communautaires et rurales.

Cette combinaison d’un ensemble de canaux médiatiques et d’approches variées ne peut garantir l’atteinte des objectifs auxquels tous les intervenants entendent contribuer, par le biais des activités de communication à savoir :

  • l’augmentation de l’utilisation des services de SR,
  • l’offre des produits de SR (méthodes modernes de contraception, préservatifs),
  • la qualification des prestations sur le paludisme,
  • la lutte contre la malnutrition,
  • la disponibilité d’eau potable,
  • l’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement de base.

 

Devant cette situation, le Ministère de la santé en collaboration avec les partenaires a élaboré des documents stratégiques pour faire face à cette problématique notamment :

 

  • le plan national de développement sanitaire 2015-2024,
  • la politique nationale de la santé,
  • la politique nationale de santé de la reproduction,
  • le plan stratégique de la SRMNIA,
  • la politique nationale de promotion de la santé etc.

 

Pour accompagner la mise en œuvre de ces documents stratégiques, et compte tenu du niveau d’alphabétisation des populations guinéennes, le Ministère de la santé et les partenaires ont mené des enquêtes CAP s’appuyant sur des démarches participatives, basées sur la demande et orientée vers les besoins des bénéficiaires.

Les informations tirées de ces enquêtes ont permis aux professionnels de la communication, la planification de campagnes, l’élaboration de stratégies de communication par la formulation d’objectifs spécifiques, la conception de messages, de matériels et le choix des canaux de diffusion.

Face à la multiplicité des interventions de communication en termes de messages, de matériels utilisés par ces différents acteurs, l’USAID à travers Breakthrough ACTION s’est donné comme mission de concevoir, mettre en œuvre et coordonner tous les éléments nécessaires à l’élaboration d’un guide de messages harmonisés pour 20 comportements sains prioritaires.

C’est un document qui rentre dans le renforcement du cadre institutionnel, la standardisation de l’outillage de communication dans les domaines précités en faveur de l’ensemble des acteurs en appui à la mise en œuvre des politiques, stratégies et programmes du pays en matière de santé.

Il permet de faciliter la coordination entre les domaines clés de la santé pour assurer une communication efficace, cohérente et crédible par de nombreux canaux.

Il contient des messages de sensibilisation bien conçus et constitue une base accessible, précise à laquelle des informations plus détaillées et spécifiques pourraient être ajoutées à l’avenir.

Source : Sites internationales informations santé

Pour plus d’information veillez sur ce lien Interne ==>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *