Description succincte du contexte du pays

Contexte général - Aperçu Guinée Informations Contexte guinéen- Système santé

La République de Guinée est située en Afrique de l’Ouest. Elle a une superficie totale de 245. 857 km2. Sur le plan administratif, elle est subdivisée en huit (8) régions dont la capitale Conakry qui a un statut de collectivité décentralisée. Elle compte 33 préfectures, 38 communes urbaines dont 5 à Conakry, et 304 communes rurales.

Carte N°1 : Carte administrative de la République de Guinée

Estimée à 12 559 623 habitants en 2020 (RGPH3_Perspectives_demographiques), la population de la Guinée est majoritairement rurale à 64% (RGPH3). Le pays est à prédominance musulmane, avec 85 % de la population. Le français, langue officielle de la Guinée, est la principale langue de communication dans les écoles, l’administration publique et les médias. Cependant, plus de 24 langues nationales dont le maninka, le poular, le sosso, le guerzè, le toma et le kissi sont largement parlées comme dialectes d’échanges entre les populations. L’économie guinéenne est largement tributaire de l’agriculture et de la production minière. Le pays est le deuxième plus grand producteur mondial de bauxite et possède des réserves de diamants et d’or.

Le taux brut de natalité est estimé à 33,60‰ avec un indice synthétique de fécondité estimé à 4,8 enfants par femme en 2018, et un taux d’accroissement naturel de 2,6 % par an (EDS 2018). La population est majoritairement jeune, avec 46% âgés de moins de 15 ans. L’espérance de vie est de 56,1 ans. On note une persistance de la pauvreté, avec un niveau de pauvreté qui est passée de 55,2% en 2012 à 59,3% en 2017, malgré une croissance économique de l’ordre de 6,2% (EDS 2018) et un important taux de scolarisation de 89% en 2018. Selon l’EDS 2018 et l’enquête MICS 2016, les mortalités maternelle, infantile et infanto-juvénile restent élevées, avec respectivement 550 décès pour 10000 naissances vivantes, 67‰ et 111‰. Sur l’ensemble des formations sanitaires du pays, 97% disposent de tests et de traitements du paludisme en 2017, 78% offrent des soins obstétricaux et néonatals d’urgence de base, 71% offrent des services de soins préventifs et curatifs pour l’enfant, et 68% des soins prénatals.

Le financement des secteurs sociaux prioritaires par le budget national est en baisse depuis plusieurs années. Cependant celle de la santé est en hausse, elle était de 2,4% du budget total en moyenne sur la période 2010-2012, est passée à 7,3 % en 2019. Selon les critères du Fonds mondial, la République de Guinée est classée parmi les pays à contexte d’intervention difficile, et la mise en œuvre des subventions est placée sous mesures de sauvegarde additionnelle.

Formulaire de demande de financement Paludisme, Période d’allocation 2021-2023 – Paludisme/RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *